Un événement inédit s'est déroulé le jeudi 18 mai dernier au Jamatkhana de Palace à Paris : le Jamat de France, Belgique, Suisse et Côte d'Ivoire a reçu une délégation de la mairie du 15e arrondissement de Paris, conduite par M. le Maire en personne, M. Philippe Goujon, également député de Paris. Il était accompagné de M. Jean-Philippe Pierre, adjoint au maire, M. Thierry Ragu, directeur de cabinet et Mme Sylvie Ceyrac, déléguée en charge de la solidarité. Etait également présente Mme Claire de Clermont-Tonnerre, Conseillère de Paris, déléguée auprès du maire et députée suppléante.

L'objectif de cette rencontre était de présenter la communauté, implantée dans l'arrondissement depuis plusieurs années et le Jamatkhana de Palace. La rénovation récente du lieu permet à présent d'y accueillir des invités prestigieux et d'en faire une vitrine de notre communauté.

Après avoir accueilli à l'entrée l'équipe municipale, Président Shamir Samdjee, Vice-Présidente Shams Alibhay et Membre Communication Richma Piaraly ont présenté la communauté dans son ensemble, les institutions imamaties, le rôle de Mawlana Hazar Imam et le réseau AKDN. Le travail des institutions autour de la médiation, la petite enfance et la jeunesse a notamment pu être valorisé.

La rencontre s'est poursuivie autour d'un film sur Mawlana Hazar Imam, dont le commentaire en français avait été enregistré par L'Honorable Adrienne Clarkson elle-même.

La délégation a ensuite été invitée à visiter le Jamatkhana. Au cours de la visite plusieurs questions se sont posées : sur les liens avec les autres communautés musulmanes, sur la pratique de la foi... La discrétion et l'absence de prosélytisme ont été rappelées, ainsi que  l'importance accordée à la parole de l'Imam du temps, dont l'interprétation du Coran permet de guider la communauté dans le monde présent tout en respectant les principes fondateurs de l'Islam.

M. le Maire a été marqué par la modernité de la communauté qui a su s'intégrer dans la culture française, tout en revendiquant son ancrage musulman.

Un cocktail de clôture a permis à nos invités de goûter quelques délicieuses spécialités indiennes, et de poursuivre les échanges sur un mode plus convivial.

Nous laisserons le mot de la fin à M. le Maire, qui, en quittant Palace, a déclaré que "la communauté ismailie représente l'Islam tel qu'on le rêve en France !".